Publication du nouvel album de François MARTINEAU, « Intime Connexion », aux Editions LexisNexis

« Algorithmes and blues », ainsi pourrait-on désigner cette Institution Judiciaire qui, à marches forcées, se digitalise, se numérise, se « prédictivise », au point de provoquer l’émoi, voir le spleen de ceux qui en regretteraient les formes passées.

Survivront-elles, ces audiences interminables où l’urbanité patiente des magistrats forçait l’admiration, où l’avocat laissait courir son imagination en attendant son tour…

Notre intelligence augmentée aura-t-elle le temps de prendre les rares bons mots qu’elle entendra au mot, mots imagés de la justice, jeux de mots et de pensée ?

Pour en garder la mémoire, en voici de nouveaux, transcrits en dessins, quelques traits rapides, toujours un peu d’aquarelle, en bref, des avocats et des juges en caricature, mais surtout en affection… Après « Brèves de barre », « Intime connexion »…