Reconnaissance médicale et préservation d’une biologie médicale de proximité et de qualité

Dans le numéro 117 de la Revue « Biologie Médicale », paru en octobre 2017, Paul-Henri JOB, interviewé au sujet d’une récente décision de la Cour de Cassation confirmant l’illicéité d’un système de ristournes déguisées mis en place en vue de contourner l’interdiction faite aux biologistes médicaux d’appliquer d’autres tarifs que ceux fixés par la nomenclature des actes de biologie médicale (la NABM), explique les raisons pour lesquelles la règle d’interdiction des ristournes participe de l’impérieuse défense d’une biologie médicale de proximité et de qualité.